Football africain : qui sont les nouveaux espoirs du continent ?

Ils sont les nouvelles stars africaines montantes du football. Kessié, Ounas, Akolo, Hakimi et Iwobi. Retenez bien leurs noms : ce sont ceux qui vont résonner dans les stades dans les mois et années qui viennent. Galerie de portraits.

Ils viennent d’éclore ou ont déjà commencé à faire leurs armes. Certains sont des buteurs, d’autres des tacticiens et d’autres cherchent encore leur place. mais tous ont un point commun : ils ont fait leurs premières armes sur le continent africain. Petit tour d’horizon de ces jeunes prodiges prometteurs dont on devrait entendre encore parler pour longtemps encore…

Franck Kessié (Côte d’Ivoire)

L’ancien milieu de terrain de la Stella d’Adjamé a connu des premiers instants difficiles en Italie. Mais que ce soit à Cesena ou à l’Atalanta Bergame, l’Ivoirien a fini par se rendre indispensable.

Franck Kessié, qui n’a que 20 ans, incarne aussi l’avenir de sa sélection nationale. Lors du mercato, le Milan AC, qui met les moyens nécessaires pour renouer avec son glorieux passé, a déboursé selon certains sources près de 28 millions d’euros pour le faire venir dans la capitale de la Lombardie. Puissant, endurant et plutôt à l’aise techniquement, Franck Kessié sera l’un des joueurs à suivre cette saison dans une Série A plutôt relevée.

Adam Ounas (Algérie)

Contre la Zambie (1-3) le 2 septembre dernier, Adam Ounas est devenu un international algérien, après avoir porté le maillot de l’équipe de France des moins de 20 ans en 2015.

Quelques semaines plus tôt, le jeune milieu de terrain (20 ans) avait quitté Bordeaux, son club formateur, pour Naples, où évolue son compatriote Faouzi Ghoulam. Ounas, qui va découvrir la Ligue des Champions – et qui est un pur gaucher – aurait déjà pu rejoindre une formation plus huppée en 2016. Son passage dans un des meilleurs clubs italiens devrait permettre à ce joueur technique, mais pas toujours régulier, de franchir un cap.

Chadrac Akolo (RD Congo)

 

Florent Ibenge, sélectionneur de la RD Congo, a fait de lui un international congolais à l’occasion des matches qualificatifs pour la Coupe du Monde 2018 face à la Tunisie.

Chadrac Akolo (22 ans), arrivé en Suisse avec sa famille en tant que réfugié politique, a été repéré par le FC Sion alors qu’il évoluait à Bex, au niveau amateur. Lors des deux dernières saisons, à Neuchâtel Xamax en prêt, puis à Sion, l’attaquant a inscrit 24 buts. Assez pour convaincre les Allemands du VfB Stuttgart de le recruter. En Suisse, sa décision de porter le maillot de la RD Congo plutôt que celui de la Nati a été fraîchement perçue par une partie de l’opinion publique, lui reprochant son manque de reconnaissance envers le pays qui l’a accueilli.

Achraf Hakimi (Maroc)

Pour sa deuxième sélection avec le Maroc, Hakimi a inscrit le quatrième des six buts face au Mali (6-0, le 31 août), en qualifications pour la Coupe du Monde 2018.

Né à Madrid, le jeune défenseur latéral a intégré le centre de formation du Real, où il a signé son premier contrat professionnel cette année. Zinedine Zidane, l’entraîneur des Merengue, l’apprécie beaucoup et l’a régulièrement utilisé lors de la préparation estivale. Doublure de Carvajal au Real, Hakimi, prototype du défenseur moderne, n’a pas hésité quand le Maroc l’a sollicité, alors qu’il possède la double nationalité hispano-marocaine.

Alex Iwobi (Nigeria)

Né à Lagos, Iwobi est un pur produit de la formation anglaise. Le milieu offensif n’a connu qu’un seul club, Arsenal, où Arsène Wenger n’hésite pas à faire confiance aux jeunes.

Professionnel depuis octobre 2015, le Nigérian a disputé une cinquantaine de matches avec les Gunners. Plusieurs fois appelé en sélection de jeunes pour les Anglais, il a finalement décidé en 205 de jouer pour son pays d’origine. Le neveu de Jay-Jay Okocha, une des stars du football nigérian des années 90, est techniquement très au-dessus de la moyenne. Il sera dans un an un joueur à observer, lors de la Coupe du Monde 2018 à laquelle les Super Eagles devraient, sauf catastrophe, participer.

4 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*